Réalité virtuelle, comment remettre un peu d’animation dans un e-commerce devenu ennuyeux

Réalité virtuelle, comment remettre un peu d’animation dans un e-commerce devenu ennuyeux

Réalité virtuelle et augmentée pour animer le e-commerce.

Les grandes enseignes y reviennent mais c’est peut être un peu tard. L’animateur des ventes, le promoteur, le camelot qu’on apprécie tant sur un marché animé le week-end a remis les pieds en magasin. Les stands, et autres corners spécialisés fleurissent et c’est tant mieux. Le consommateur a besoin de retrouver une interaction humaine. La réalité virtuelle ou augmenté peut devenir la solution du e-commerce devenu ennuyeux.  

Les alternatives du e-commerce.

Pour le e-commerce, on trouve d’autres solutions. Le V-commerce, les avatars, les chatbot, les assistances vocales vont devenir une norme. Forbes, dans un article d’avril 2017, considérait que la réalité augmentée, c’est pour le consommateur, et que la réalité virtuelle, c’est pour le business. C’est vrai en partie.  

Comment peut-on utiliser la réalité augmentée ?

Les applications de réalité augmentée permettent en effet de retrouver un objet dans un contexte réel, un meuble dans une maison, un appareil électrique dans son environnement. Ces applications permettent aussi de simuler sur la personne un nouveau textile, un accessoire, une coiffure. La réalité augmentée facilite la prise de décision et l’engagement. Mais pas seulement, La réalité augmentée permet aussi à une marque de présenter une nouvelle proposition de publicité sur le lieu de vente (PLV), une nouvelle proposition de meubles techniques, de gamme de produits dans un contexte réel (un linéaire, un magasin ou autre).  

De même, quelles sont les possibilités d’utilisation de la réalité virtuelle ?

On imagine d’avantage les applications de réalité virtuelle liée à des services applicables en B2B. Concevoir des packaging en 3D en interaction multiple, proposer des nouveaux concept de boutique, d’implantation à des clients. Fini le papier, demain les revues de packaging ou les revues catégorielles se feront en réalité virtuelle. La réalité virtuelle a déjà sa place dans l’industrie, la formation, l’ingénierie. On imagine moins l’utilisation de la réalité virtuelle dans le commerce, et pourtant il semblerait qu’elle réponde à un besoin des consommateurs. Et pourtant en 2015 avant que la réalité virtuelle ne se généralise, avec l’arrivée des casques abordables, les consommateurs privilégiaient déjà les usages applicables au commerce. Les études Walker Sands, Greenlight-VR ont révélé que plus de 50% des consommateurs étaient intéressés par le concept de shopping virtuel ou considèrent qu’une marque était plus attractive si elle utilisait cette technologie.  

le V-commerce, une réponse aux besoins des consommateurs ?

Le V commerce est une réponse évidente à la « morosité » proposée sur les site e-commerce, et quand elle est utilisée en magasin elle permet alors de révéler les fonctionnalités d’un produit, les extensions de gamme possibles, les variantes, les accessoires, de personnaliser son achat, bref… de faire le travail que les marchands nous proposent sur les marchés.

WRITE A COMMENT

RELATE POSTS

Enter your keyword

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer