COVID-19 : L’impact sur les consommateurs

Astrid Baron - 30/10/2020

Comment évoluent les habitudes de consommation face au COVID-19 ?

Nous qui pensions commencer doucement, mais sûrement à sortir de la crise sanitaire, la réalité nous rattrape. Couvre-feu à 21h, confinement.. les mesures prises par le gouvernement depuis un mois pour lutter contre l’accélération de la pandémie ne semblent plus suffisantes.
Dans un état d’esprit contrarié voir légèrement irritable, on peut se mettre à réfléchir différemment, à concevoir les choses d’une autre manière. Mais allons-nous revoir nos habitudes de consommation face au COVID-19? 

Des habitudes divergentes : 

Les consommateurs sont préoccupés par les répercussions de la COVID-19 tant sur le plan de la santé que de l’économie. Les réactions sont multiples, les comportements et les habitudes d’achat différentes. D‘après le rapport de recherche mené par Accenture, “Les consommateurs réagissent à la crise de diverses façons. Certains se sentent anxieux… ce qui favorise les achats compulsifs de produits de base et d’hygiène. D’autres, demeurent indifférents à la pandémie et poursuivent leurs activités comme d’habitude, malgré les recommandations gouvernementales et professionnels de la santé.”
Le constat s’impose : les consommateurs ont acheté en premier lieu, du désinfectant pour les mains avant d’axer leurs achats sur l’épicerie. L’anxiété est palpable et certainement justifiée. Paradoxalement, les recherches indiquent, que les nouvelles habitudes qui se forment vont perdurer dans le temps et changer de façon permanente comment nous vivons ou travaillons, ce à quoi nous étions attachés..

La Covid et les habitudes de consommation : Les priorités des consommateurs changent

Nous pouvons remarquer que ce qui nous paraissait “essentiel” avant la crise ne l’est plus forcément. La crise sanitaire que nous traversons impact notre économie et notre façon de consommer. L’institut Nielsen le relève dans un un article récent. “L’incertitude autour de la situation sanitaire actuelle a une influence concrète sur le comportement des consommateurs. D’une part, ils suivent les consignes sanitaires du gouvernement mais sur-réagissent parfois… en stockant certains produits de première nécessité.
Face à cette situation exceptionnelle, les consommateurs réagissent selon l’état d’urgence plutôt que de façon complètement rationnelle. Les acheteurs se recentrent sur les besoins fondamentaux, mais pas seulement : ils achètent plus localement et adoptent le commerce numérique.

La virtualisation du retail et e-commerce : un ancrage désormais :

La vente en ligne a doublé en seulement quelques mois, les derniers chiffres de la FEVAD sont sans appel. Les ventes en ligne ont atteint 10% de la part des ventes sur la grande consommation pendant la période du covid vs 5,7% en 2019 (y compris drive). (Source : Nielsen / FEVAD, 2020)
Dans un même temps,  l’étude de GetApp sur le shopping et la réalité virtuelle révèle :  “49 % des consommateurs perçoivent le commerce en réalité virtuel comme une méthode d’achat permettant de réduire l’exposition aux risques d’infection au COVID-19.”  La réalité virtuelle s’offre alors comme une expérience rapide et répondant aux normes sanitaires actuelles.

____________________________________________________________________________________

Ces deux tendances traduisent un profond changement des habitudes des consommateurs et vont très certainement s’inscrire dans la durée. Si notre regard se porte vers l’Asie, ou les Etats-Unis, on voit aussi clairement que les habitudes de consommation ont changé, un retour en arrière est peu vraisemblable. 

Le secteur du commerce rencontre certes des difficultés, mais les solutions apportées par la réalité virtuelle vous permettent de relever ce challenge. L’équipe Retail VR se tient à votre disposition pour vous accompagner dans vos démarches.

Entrons en contact dès maintenant !

Voir également

06/01/2021
06/01/2021
22/12/2020