Solution face à la COVID-19 : La nouvelle cabine d’essayage virtuelle

Cabine virtuelle
Astrid Baron - 22/12/2020

Solution face à la COVID-19 : La nouvelle cabine d’essayage virtuelle :

L’impact de la COVID-19 sur l’univers de la Mode :

La crise du Covid a ébranlé beaucoup de secteurs dont celui de la mode. D’après Madamelefigaro  : “Les mesures de confinement ont mis à l’arrêt les usines de textiles, entraîné la fermeture des magasins. Cela à également profondément impacté la Fashion Week qui a dû se réinventer pour maintenir une exposition aux marques de mode”. La crise sanitaire pourrait aussi se faire ressentir du côté de la clientèle, moins disposée à dépenser. Un sondage réalisé par le cabinet Opinionway montre que les Français comptent réduire leur budget mode de 28 %. Même si les magasins ont doucement rouverts depuis peu, les cabines d’essayages sont, pour la plupart, encore inaccessibles. Viens alors une solution : la nouvelle cabine d’essayage virtuelle.

L’article des échos met l’accent sur le fait que “l’on achète toujours plus sur Internet (+13,4% de dépenses en 2018 en France, selon la Fevad), mais pas assez de vêtements. L’essayage en magasin reste indispensable pour de très nombreux consommateurs.” Le blog Cartnetsduluxe pointe également du doigt la baisse vertigineuse des fréquentations en magasin. “D’après des chiffres publiés par Le Figaro, la fréquentation dans les boutiques de mode françaises aurait diminué de 59,8% par rapport à 2019.” Un coup dur donc pour ce secteur ou habituellement, le relationnel et les boutiques physiques priment.  Mais comment réussir à garder le lien face à la situation? Par quel moyen pouvons-nous convaincre les clients de revenir vers les enseignes?

La réalité augmentée, solution pour pallier à la crise actuelle :

Afin de pallier cette crise, les marques de mode parient sur l’innovation et les nouvelles technologies. Des solutions ont fait leur grand retour tels que le télé-achat, mais aussi le shopping en visioconférence… Tous les moyens sont bons pour garder le contact et continuer de séduire. Toutefois, la solution la plus novatrice et attractive reste le shopping en réalité augmentée. Innovatys-consulting nous explique que “la vente en ligne de vêtements explose, en particulier grâce à des services qui « rassurent » le client, mais sont relativement coûteux pour les enseignes. Les retours et échanges gratuits par exemple sont aujourd’hui pratique courante, mais pèsent à la fois sur la logistique et la gestion financière des marques.” Pour limiter ces impacts, y compris l’impact environnemental, de nombreuses enseignes travaillent donc à des solutions d’essayage virtuel. Il offre une alternative simple pour le client à mi-chemin entre le tout-digital et le physique.

Nouveau procédé technologique :

La réalité augmentée pourrait bien être dopée cette année par la crise sanitaire. Ce procédé technologique s’est aussi rapidement développé dans le domaine de la beauté. Grâce à des applications, il est possible d’essayer des produits sans les appliquer sur sa peau. Nous aurons l’occasion de refaire un zoom sur comment “tester vos produits préférés depuis votre canapé.” L’AR peut s’avérer utile pour essayer des vêtements sans passer par la case cabine d’essayage physique. Le « V-commerce » (celui qui utilise les réalités virtuelle ou augmentée), permet de tester sans se rendre en boutique a donc une belle marge de progression devant lui. Les marques et enseignes y croient, comme en témoignent les solutions que certaines proposent depuis déjà plusieurs mois. Mais qui sont les pionniers dans ce domaine?

Chanel et Asos, pionniers de la nouvelle cabine d’essayage virtuelle dans la mode :

“En début d’année 2020, avant même que la crise sanitaire n’éclate, plusieurs marques avaient déjà parié sur ces essayages virtuels. Elles ont ainsi pu prendre une longueur d’avance pendant le confinement.” souligne le blog carnetsduluxe. La maison Chanel a ainsi déployé un programme de nouvelle cabine d’essayage virtuelle. Application mobile et miroir connecté permettent ainsi de découvrir les pièces des dernières collections, de s’immerger dans les défilés pour s’inspirer des looks, de voyager dans l’univers Chanel. Bien plus qu’un support pour faciliter les achats, cette cabine vient compléter intelligemment le travail des conseillers mode. Les clientes connectées au programme ont ainsi accès à l’intégralité des collections Chanel pour leur shopping en ligne. “Avec cette cabine d’essayage connectée, Chanel a mêlé technologie de pointe, expérience d’achat et accompagnement personnalisé.” souligne le site conected-store.

Pour l’e-commerçant Asos :

L’e-commerçant britannique Asos fait également partie des précurseurs ayant annoncé le 14 janvier dernier le lancement de son nouvel outil. Sa plateforme de vente en ligne, la cabine d’essayage virtuelle fonctionne différemment. En début de session, la cliente est invitée à sélectionner le mannequin dont la morphologie est la plus approchante de la sienne. Et c’est ce mannequin qui anime ensuite la séance d’essayage. Nommé “See My Fit”, il permet d’afficher un vêtement porté sur plusieurs morphologies. L’usine digitale ajoute que “l’outil nommé “See My Fit” permet de voir 16 modèles portant l’une des 800 robes sélectionnées avec des tailles qui varient du 34 au 48.”  Asos explique que l’outil calque numériquement le produit sélectionné sur les modèles, de sorte que les images présentées aux clients apparaissent comme s’il s’agissait de vraies photographies.

C’est donc un véritable coup de pouce à l’ère où les essayages en cabine sont soumis à des protocoles stricts de sécurité sanitaire (mise en quarantaine des vêtements ou encore passage à la vapeur pour éliminer les bactéries). De quoi prouver que l’essayage virtuel n’est pas qu’une roue de secours. Il a au contraire toute sa place dans les stratégies marketing post-crise sanitaire.

 ____________________________________________________________________________________

Vous souhaitez en connaître davantage sur la réalité virtuelle ou augmentée? Entrons en contact dès maintenant !